• Chapitre 11: Nuit sous les étoiles

    Mes maux de dos ont été suffisant pour que je soit dispenser d'entraînement. Enfin, je fait semblant pour faire durer le plaisir et me moquer de mes amis sans avoir l'occasion de souffrir. Je trouve ce mode de vie cruel et sadique, mais merveilleux.

    Justement, Elisabeth était au bord de la crise de nerfs, non par ma faute, mais celle des deux faucons. Elle fut vite calmé par un rugissement de Sekhmet qui nous prévenait que le repas était prêt. Nous partîmes tous en direction du repaire pour manger.

    Le repas terminé, nous sommes aller dormir, repus. Plus tard, je me suis levée, ne trouvant pas le sommeil. Je me suis allongée sur le toit de la grotte et me suis mise à contempler le firmament avant de m'envoler dans mes rêveries.

    Ce bras de la voie lactée que nous pouvions voir de notre si petite planète, nous, misérables mortels sans doute seuls dans l'univers. Pauvre créatures nous étions dans cet espace que nous pourrions explorer dans son intégralité. Cette solitude spatiale dont personne ne trouverait la clef de mystères eux-même méconnus. Tous ce que les Hommes cherche à savoir sur cet Univers infini n'est peut-être qu'à un pas de nous, mais peut-être qu'il est à notre opposé...

    Je fut arraché de mes pensée par le son d'une voix. Je regardait en direction de cette voix et vit Luigi qui s'était allongé près de moi. Il me regarda et dit ce mots:

    -Daisy! Ca va?

    -Oui, répondit-je.

    -Tu avais ailleurs. tu es sûre?

    -Ne t'en fais pas, affirmai-je en esquissant un doux sourire.

    Luigi rougit un peu et tourna la tête. Il n'osait pas vraiment me regarder quand j'essayait de le charmer. Je pouvait le comprendre: malgré qu'il cherche à le cacher, il me trouvait irrésistible. Je préférait changer de sujet avant qu'il soit dans vraiment l'embarras.

    -Tu n'étais pas obligé de venir. J'ai pas envie que tu gâches ton sommeil pour moi.

    -Je suis pas spécialement fatigué, m'expliqua-t-il.

    Nous regardions les étoiles. Au bout de plusieurs minutes, je décidai d'expliquer à Luigi les conséquences qu'il y aurait si on échouait. Il ne fallut pas lui répéter que la fin du monde approchait et qu'on devait s'activer.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :