• Chapitre 7

    Le lendemain, Kisestu retrouva ses amis au lycée. Comme ils commençaient par une heure de permanence, il décidèrent d'aller voir Laurine. Sur le chemin, la japonaise demanda des nouvelles de Nat'. Bien qu'elle la trouvait obstinée avec Natasha, Melody lui répondit qu'elle allait mieux mais qu'elle avait besoin de se reposer. Hermann s'incrusta dans la conversation en disant que Kisestu était amoureuse de Natasha. La concernée le poussa, lui disant d'aller inventer des yuris avec d'autres filles. Philippe décidait de mettre un peu d'huile sur le feu en ajoutant que Kisestu était une lesbienne et qu'elle finisse avec Natasha ou non, ça ne changerait rien. La kuudere se sentait provoquée, mais avant qu'elle est tant de lever une main, Hasuka lui précisa que les garçons voulaient juste l'embêter et non la blesser.

    Pendant l'heure, la kuudere montra aux filles une chaîne qu'elle avait trouvé dans la poche de sa veste après être aller voir Natasha. Hasuka reconnu les trois espèces de plume d'un Keldeo décidé, comprenant que ça appartenait à Nat'. Kisestu ne voulait pas être prise pour une voleuse. Melody lui dit qu'elle pourra lui rendre le bijou ce soir. Ceci dit, elle retourna dans sa lecture. Quand la sonnerie retenti, Melody et Philippe allèrent en grec. Les trois autres les regardèrent partir. Laurine vint vers eux peu après et leur demanda de l'aider à ranger le CDI. En effet, le professeur précédent n'avait pas ranger le CDI, laissant un travail conséquent à la Feunard. N'ayant rien à faire, ils acceptèrent. L'heure passa assez vite grâce à ce travail. Le petit groupe parti en direction du hall pour rejoindre le duo.

    Philippe et Melody regardait le trio, constatant que sa cousine était un peu ailleurs.

    -Ca va? lui demanda la jeune fille.

    -J'ai pas très envie d'aller en section sport cet après-midi, expliqua la fille aux yeux clairs.

    -Quoi?! demandèrent Melody et Hermann, interloqués.

    -Bah oui, dit Hasuka.

    -Mais t'adores le sport! affirma Hermann.

    -Je sais. Mais je suis assez anxieuse à l'idée d'être dans un nouveau groupe.

    -Oh... souffla sa cousine.

    Après ce bref dialogue, le groupe se dirigea vers la prochaine salle, bien que ça n'avait pas sonné. Sur place, le groupe discuta jusqu'à la sonnerie avant d'aller en classe.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :