• Mes années de lycée

    Nom de la fic: Mes années de lycée

    Univers: Super Mario/Pokémon

    PDV: Daisy

    Bref résumé:

    Les parents de Daisy ont décidé d'envoyer leur fille faire sa terminale au Royaume Champignon. Cette dernière rencontrera sur place beaucoup de personne avec qui elle tissera un lien d'amitié....

    Nombre de chapitres disponibles: 1

    Statut: en cours

  • Je déteste l'école. Je n'ai jamais aimée ça même si j'ai exclusivement eu des prof's particuliers. Cette année, je suis en terminale, section ES (économie et sociale), avec option art plastique, enfin, normalement. Je ne suis pas très sociable et cela pourrait avoir un impact avec mes relations à l'égard des autres élèves de ma future classe. Toutes ses pensées s'arrêtent nettes quand Vidal, mon vipélierre, se mit à crier ce "vivi" en boucle de manière insupportable. Je lui mit une bonne claque et sorti de mon lit pour aller en bas.

    Je vit Peach et la salua. En effet, mes parents m'avaient à Champiville pour passer mon bac. Peach me demanda pourquoi je m'était levée si tard.

    -Il est que 7h30, répondit-je, un peu interloquée.

    -On habite à 25 minutes à pied du lycée et on peut pas nous emmener, m'expliqua-t-elle.

    Il me fallut peu de temps pour comprendre que je n'avait que 5 minutes pour me préparer. Je reparti dans ma chambre pour prendre mon sac et m'habiller. Ceci fait, je parti dans le salon pour prendre de quoi manger sur le chemin, c'est à dire deux pommes. Une fois prête, Peachy et moi partions pour notre première journée de terminale.

    Une fois devant le lycée, j'affichait une tête digne d'un enterrement car je voulait n'importe où, sauf ici. Etrangement, un visage familier s'approcha de moi et se présenta. Il s'appelait Koopa Troopa. Il me dit qu'il venait lui aussi de Sarasaland et que j'avait dû l'apercevoir plusieurs sans vraiment y prêter attention. En réfléchissant, il avait sans doute raison. Il ne pu s'empêcher de m'emmener voir sa bande. Cette dernière était composée de Koopatia, la petite amie de Koopa, Tados, son meilleur ami, Yoshi et Birdo, ma camarade de tennis. Les trois amis étaient assez surpris que nous nous connaissions, mais satisfait. On avait plus de temps pour discuter au lieu de se présenter. La sonnerie retenti.

    La petite troupe et moi-même regardions vite fait nos classes avant de monter, contents d'être ensemble. Une fois arrivé, nous nous asseyons tous les uns prêts des autres, moi seule à une table. Alors que je prenait ma trousse et mon trieur, une voix m'interpella.

    -Euh... ex... excuse-moi, mais la place à côté de toi est libre?

    Au lieu de répondre, je regardait l'inconnu. Ce n'était peut-être pas le plus bel homme du monde, mais je le trouvait très mignon avec ce petit air maladroit et indécis. Ca devait être moi, mais on aurait dit qu'il rougissait à force de me regarder le fixer.

    -Tu... tu peux regarder ailleurs s'il te plaît? Je n'aime pas quand on me fixe comme ça... expliqua le jeune homme.

    -Désolée.... sinon, la place à côté de moi est libre.

    -Merci.

    Il s'assit et posa ses affaires sur la table.

    -Au fait, tu es dans ce lycée depuis combien de temps? m'interrogea-t-il.

    -Je viens d'arriver, répondit-je. Et toi?

    -C'est mon premier jour également! C'est quoi ton p'tit nom?

    -Daisy!

    -Luigi. Ravi de faire ta connaissance.

    Il me serra très brièvement la main en souriant. En moi, je sentais quelque chose de différent, cette envie irrésistible de me coller à lui où je ne sais quoi, que je ne pu décrire précisément tant c'était intense. Ma professeure principale me ramena sur Terre en commençant à faire l'appel. Tout le monde était là. On nous donna des emplois du temps et de la paperasse. La paperasse devait être remplie et signée par nos parents, sauf dans mon cas, où c'était ceux de Peach qui devaient le faire. Tout le reste de l'heure, elle nous expliqua des choses en tout genre sur le règlement interne du lycée, mais j'avait perdu le fil tant sa voix nous donnait envie de dormir. C'est la sonnerie qui me réveilla et me dit que la fin du cours avait sonnée.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique