• On avait 20 ans
    Tu m'avais dit vouloir aimer
    En ce beau temps
    D'une jeunesse passée

    On avait 30 ans
    Tu m'avais dit vouloir m'épouser
    Sous les cloches sonnant
    La bague à mon doigt portée

    On avait 40 ans
    Tu m'avais dit vouloir partir
    Dans l'hiver arrivant
    Épuisé par l'avenir

    On avait 50 ans
    Tu m'avais dit avoir peur
    Avec cette maladie te rongeant
    De partir en entendant mes pleurs

    Je viens d'avoir 60 ans
    Tu m'avais dit que tu m'aimerais
    Mais tu es hors du temps
    A la vie, à l'amour, à la mort


     

    Petit poème créée pour un concours sur le thème de la St-Valentin sur Equideow. Il est vrai que la fin est un peu triste, mais je ne suis jamais tombée amoureuse et je pense que l'amour dure même après le départ de celui qu'on aimait.


    4 commentaires
  • Ca y est, tu es parti.
    A 15 ans, on a toute la vie
    Sauf toi, soumit au grand départ
    Qui t'es imposé sans égard.

    On se connaissait de vue,
    Malgré cela, je t'appréciait.
    Je ne t'ai jamais mal vu,
    Malgré les années qui passaient.

    Qui aurait dit que ta seconde serait compromise?
    La dernière fois, tu étais plein d'énergie.
    Maintenant, embrasser l'éternité est de mise.
    Puisque que tu peux plus goûter à la vie.

    Cette tumeur t'as emporté
    Loin de nous, tu reposes en paix
    Là-bas, tu serais dans une nouvelle futaie
    Mais avant qu'on te rejoigne...

    Adieu Manoë


     

    Ce poème est dédié a une personne partie hier (j'en parle plus en détail dans un autre article).... C'est ma façon de lui rendre hommage.... Oui, j'ai mis son prénom, mais ce poème lui ai adressé personnellement, même si il le lira peut-être jamais...


    13 commentaires
  • Belle ville

    Elogieuse et

    Riadieuse pour

    Les fêtes

    Inconnues et

    Nouvelles

    Belle ville

    Effondrée et

    Recueillie par

    Les événements

    Inconnus et tristement

    Nouveaux


    2 commentaires
  • Ces moments sont parfois cherchés,
    Mais d'autres préfèrent les éviter.
    La solitude est un cadeau des cieux
    Car c'est dans ses moments qu'on peut penser.

    Loin des autres, en rendez-vous avez soi,
    On se retrouve et se découvre
    Loin des autres et de toi,
    Un calme qu'on peine à poursuivre.

    Dans les océans de verdures,
    Dans les champs de corail,
    On y trouve une solitude pure,
    Un calme doux et sans faille.


    9 commentaires
  • Banal. Voilà comment est le monde.
    Mais bon, ça m'est complètement égal.
    On vit, on meurt dans des ondes.
    Sans pouvoir penser que ça peut être fatal.
    Mais tout est mieux dans la tombe.
    On reprend goût à la vie, quel régal!
    La vie est belle, cessez de vous morfondre!
    Entre les morts, rien n'est banal.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique