• Teenage

    Nom de la fic: Teenage

    Univers: Pokémon (principalement)

    PDV: Interne sur les héros

    Bref résumé:

    On fait tous des rencontres à l'école. Mais quand les différences se manifestent, peut-on s'intégrer? J'écris principalement cette fiction pour parler de l'intégration d'un centaure, d'une mère-enfant et d'un couple homosexuel. Elle cherche à montrer que la différence n'empêche pas l'amitié.

    Nombre de chapitres disponibles: 10

    Statut: en cours

  • -Allez! Dépêche-toi!

    -Oui! J'arrive!

    C'est ce qu'on pouvait entendre dans le parc le matin. En s'approchant, on découvrait deux adolescentes qui se ressemblaient. Peut-être était-ce des soeurs, des fausses jumelles. Celle qui était derrière reprit la parole:

    -Ralenti Hasu'! Cria-t-elle. Nat' va encore se demander où on est!

    Hasu' s'arrêta.

    -Elle a coeur de paresseux celle-là! dit-elle en soupirant. Mais bon, que peut-on y faire?

    Une petite voix ce fit entendre derrière les deux jeunes filles.

    -Attendez-moi! hurla timidement cette voix.

    Les deux filles se retournèrent et regardèrent la jeune fille qui courrait vers elles. Cette fille était plutôt grande, elle dépassait légèrement Hasu'. Elle paraissait avoir l'âge deux autres filles. D'ailleurs, l'une d'elles pris la parole.

    -Désolé d'aller vite Natasha, mais on a hâte d'être au lycée.

    -C'est pas grave Mélody, répondit Natasha.

    Mélody sourit et reprit son chemin. Elle était suivi par les deux autres filles. Hasu' semblait impatiente.

    -Calme ta joie Hasuka, ordonna Mélody. Tu n'es même pas sûre d'être dans la classe d'Hermann.

    -Tu gâche mon bonheur! cracha Hasuka avant de se tourner Natasha.

    Nat' regarda Hasuka et cette dernière lui demanda si elle avait hâte d'être en troisième. La jeune fit non de la tête, précisant que cette année serait comme les autres années et que personne chercherai à lui parler. Mélody regarda la plus jeune du trio qui semblait pleurer, puis décida de la rassurer. Elle lui promit que si elle avait des problèmes, elle n'aurait qu'à l'appeler où aller au lycée qui n'était pas loin du collège.

    En sortant du parc, elles se souhaitèrent bonne chance et se séparèrent. Natasha parti au collège tandis que les deux autres se dirigèrent vers le lycée.

    La cour du lycée semblait immense. Mais aucune des deux filles semblaient y prêter attention car une voix les avaient appelées.

    -Tiens tiens! Les cousines sont là!

    Un petit groupe de garçons vers elles et commença à les embêter. Hasuka essaya de se retenir car elle rêvait de leur régler leur compte. Mais très vite, un homme intervint et dit au groupe de les laisser tranquille. La bande de machos s'éclipsa assez vite en espérant éviter cet homme assez longtemps. Ceci fait, les deux se dirigèrent vers le tableau où était marqué la classe où elles étaient, mais quelqu'un attrapa Hasuka par le bras et la tira vers lui.

    -Hermann! dit la jeune fille en souriant. Lâche-moi s'il te plaît. Je doit aller voir dans quelle classe je suis.

    -2nde 4, répondit Hermann. Comme moi.

    La jeune fille sourit. Elle était ravie d'être dans la classe de son petit ami. Elle voulait tout de même qu'il la lâche, malgré qu'ils ce soit pas vu pendant deux mois.


    3 commentaires
  • Quand la sonnerie retenti, tout les élèves se dirigèrent vers les salles. Melody rattrapa sa cousine et lui dit qu'elles étaient dans la même classe. Hermann les regardaient, sans rien dire. Ils se dirigèrent avec un groupe d'élèves jusqu'à la bonne salle. Là-bas, ils s’assirent. Melody s'approcha d'une fille dont les cheveux avaient été visiblement teint en orange. Elle demanda si la place à côté était libre puis s'assit. La matiné se déroula sans encombres jusqu'au moment où les élèves devaient se présenter à l'écrit. En effet, un jeune homme répondant au nom de Philippe leva la main.

    -Qui a-t-il? interrogea le professeur.

    -Je n'est pas de père.... répondit l'élève.

    -C'est pas grave: tu ne remplis que la case de la profession de la mère.

    -Vous comprenez pas! J'ai.... deux mères.... dit-il en baissant progressivement la voix.

    Toute la classe le dévisageait. Tous connaissait ses parents: il s'agissait de la féroce princesse Peach.exe et de Kitsune, à laquelle Philippe ressemblait beaucoup. L'élève se leva et quitta la salle encourant, sur le point de pleurer. Le professeur désigna Melody pour aller le chercher et cette dernière s'exécuta.

    Melody parti à l'entrée du lycée et trouva le jeune homme assis sur les escaliers qui menaient au parking, en train de pleurer. Elle s'assit à côté de lui et le regarda, réfléchissant à un moyen de lui remonter le moral. Elle sorti un paquet de mouchoirs et lui en donna un pour qu'il sèche ses larmes.

    -Pourquoi tu es parti?

    -Je n'aime pas qu'on me prenne pour quelqu'un de différent car mes parents sont homosexuelles.

    Melody était désolée pour lui. Elle préféra lui dire ce qu'elle pensait vraiment de son problème, que les autres étaient absurdes de le prendre pour un détail aussi bête. Elle dit également que, même si elle avait pas le droit d'en parler, sa cousine Hasuka était atteinte d'une maladie génétique très rare appelée "Deoxys". Philippe ne savait pas vraiment quoi dire. Il avait toujours été assez timide, surtout à l'égard des filles. Melody le saisit par le bras et le força un peu à se relever pour qu'ils retournent en cours.


    votre commentaire
  • La matinée se déroula sans accroc, bien que la fille aux cheveux teints répondit à son professeur principal à plusieurs reprises. Ils se dirigèrent donc vers le self. Sur place, c'était un bazar incroyable. Il y avait au moins 300 élèves qui cherchaient à se frayer un chemin vers les tables. Hasuka parvint à s'extirper, suivit de Hermann, puis Melody. Ils s'assirent quand Philippe arriva.

    -Je... je peux m'asseoir? demanda-t-il.

    -Bien sûr, répondit Melody en souriant.

    Il s'assit près de la demoiselle en robe et commença à manger. Le repas fut très animé. En effet, tous parlèrent de leur matinée et de leurs opinions sur ce lycée. Hasuka pensait à sa cousine Natasha. Elle espérait que cette dernière ne s'était pas faite rejetée d'entré de jeu, car le collège dans lequel était cette année était nouveau pour elle. Elle ne préféra pas en parler mais réalisa qu'elle avait fini de manger et décida d'abandonner la petite bande, leur fixant un point de rendez-vous. Elle retrouva l'audacieuse fille et vint vers elle, voulant la connaître. Elle put apprendre qu'elle se nommait Kisestu SHIGERI. Kisestu lui demanda si elle avait des origines japonaises, lui expliquant que "Hasuka" était le nom scientifique de la famille des lotus.

    -Je me coucherai moins bête ce soir! dit Hasuka en souriant.

    -Tu le savait pas? interrogea Kisestu.

    -Nan, j'ai des origines allemandes, mais mon père aime beaucoup le Japon, expliqua la questionnée.

    La seul que retint la japonaise était les origines de son interlocutrice. Elle pensa directement au Führer et au nazisme. Hasuka défendu l'Allemagne avec fierté, expliquant que ce pays voulait repousser les néonazis pour protéger l'humanité d'une guerre aussi idiote. Kisestu fut rassurée et vit les amis d'Hasuka arriver. Il firent donc connaissance et discutèrent de tout et de rien jusqu'à la sonnerie.


    votre commentaire
  • Kisestu regarda son emploi du temps. Elle vit que le cours qui les attendait était les mathématiques. Hasuka manqua de s'étrangler avec sa salive. En effet, elle aurait pu manquer son brevet à cause de ses mauvaises notes dans cette matière. Elle suivit toutefois ses amis et entra la dernière dans la salle. Le professeur leur donna directement un exercice à faire puis fit l'appel. Il était très strict et ne voulait entendre que les mouches voler. Hasuka avait du mal et copia sur Hermann. Le professeur de mathématiques la prit le fait:

    -Que faites-vous? demanda-t-il.

    -Je...... dit Hasuka, hésitante.

    -Je lui est proposé de copier sur moi, intervint Hermann.

    -Bien jeune homme. Mais laissez votre collègue se débrouiller, expliqua le professeur en retournant devant le tableau.

    Le cours continua  jusqu'à la sonnerie. Une heure de permanence la suivit. Hasuka voulut donc aller au CDI pour voir les ouvrages qu'il y avait. Elle fut surprise en voyant qui était assit au bureau de la professeur documentaliste.

    -Laurine? Mais que fais-tu ici? interrogea la jeune fille.

    -Je travaille ici, dit-elle. J'ai été muté à ce lycée en juillet dernier.

    Laurine était maintenant une femme de 30 ans. Elle était devenue professeur documentaliste 5 ans auparavant et se consacrait à son métier avec une certaine passion. Laurine et Hasuka discutèrent 10 minutes avant que Hermann ne vienne voir pourquoi sa copine tardait. Il fut assez surpris de voir Laurine dans le lycée, car il la voyait souvent à l'extérieur pour la simple et bonne raison qu'elle était en train d'organiser son mariage avec son grand frère, Lost. Ils discutèrent tout les trois de la pluie et du beau temps, non sans que la Feunard girl ne s'occupe des emprunts. La sonnerie fini par retentir.


    votre commentaire
  • La journée se termina sans réelles encombres. Lost vint récupérer Hermann et sa femme et Philippe fut ramené chez lui par une limousine de sa mère. Hasuka, Melody et Kisestu rentraient à pied. Elle firent le chemin ensemble quand le petit groupe s'arrêta devant la maison ou vivait les deux cousines.

    -Viens au moins rencontrer notre famille! Ca ne prendra pas toute la soirée, dit Hasuka.

    -D'accord, soupira l'invitée.

    Les trois filles entrèrent. Elles virent Mr.L et Mr.M discuter et les saluèrent. Ensuite, Mr.L expliqua que Katrina se reposait et qu'il serait préférable de pas la déranger. Hasuka baissa légèrement les yeux mais acquiesça.

    -Ca va? lui demanda Kisestu

    -Ma mère était dans le coma. Elle s'est réveillée que le mois dernier. Les médecins sont formel: elle a besoin d'énormément de repos, expliqua la concernée.

    -Oh.... désolée...

    Après ce bref dialogue, elles rencontrèrent Tanguy et Roxanne. Cette dernière était déjà en train de préparer de nouveau vêtements pour sa prochaine collection et n'avait visiblement pas beaucoup dormi. Natasha se sorti de sa chambre seulement après.

    -C'est qui elle? interrogea l'invitée.

    -Notre cousine! s'exclama Melody.

    Natasha devint tout de suite plus réservée. Elle qui était déjà très timide semblait visiblement gênée par la présence de l'invitée.

    -Je... je m'appelle Natasha...

    -Enchantée, sourit Kisestu. Je suis Kisestu Shigeri.

    Ceci dit, la japonaise redevint impassible. Ses deux camarades la regardèrent, un peu surprises par ce changement de comportement. Ensuite, l'impassible dit qu'elle devait rentrer, de peur que sa famille d'accueil s'inquiète. Natasha la raccompagna jusqu'à la porte.

    Devant cette dernière, Kisestu récupéra ses sentiments.

    -Tu m'as l'air plutôt gentille, dit-elle.

    -Tu trouves?

    -Oui Nat'! Enfin, ça te dérange pas que je t'appelle comme ça?

    -Tout le monde m'appelle comme ça.

    Depuis le début du dialogue, la collégienne passait entortillait nerveusement une mèche autour d'un de ses doigts. L'invitée l'avait remarqué mais semblait ne pas y prêter attention. Elle s'approcha un peu plus de la rouquine et l'embrasse sur la joue.

    -J'espère qu'on se reverra bientôt... dit-elle.

    Kisestu parti sur ces mots, laissant une Natasha presque inconsciente et aux joues flamboyantes. Quelque chose venait visiblement de la traverser, mais quoi?


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique